Accueil > Blogue > Immobilier > Faut-il se presser de rembourser son hypothèque?

Faut-il se presser de rembourser son hypothèque?

07 mar. 2020


Ce n’est pas la seule raison de préférer l’épargne au remboursement de l’hypothèque. Quand on favorise le paiement de sa maison, le capital s’y trouve immobilisé et devient moins accessible. Il faut recourir au refinancement ou prévoir une marge de crédit hypothécaire si on veut retirer l’argent pour faire face à une urgence ou l’investir ailleurs.

Le refinancement entraîne des frais et le taux d’intérêt sur la marge hypothécaire est plus élevé que celui de l’hypothèque. Pourquoi se dépêcher de payer son logement si c’est pour emprunter ensuite le même argent par une marge de crédit, à un taux plus élevé ?

Sauf si...

Comme on insiste depuis plusieurs années sur les « dangers » du surendettement sans faire de distinction entre les dettes toxiques et celles qui ne le sont pas, ce n’est pas étonnant que des propriétaires veuillent payer leur maison au plus vite.  

Les choix financiers ne s’opèrent pas seulement sur des critères financiers ou mathématiques. Des aspects psychologiques et les valeurs personnelles entrent aussi en ligne de compte. Je comprends qu’on puisse tirer une certaine fierté et ressentir une paix d’esprit à habiter un logement libre de dettes.

Il faut aussi considérer sa personnalité financière. Pour bien des gens, acheter une maison et rembourser l’hypothèque représentent le moyen le plus sûr de s’enrichir. Autrement, ils ont bien du mal à épargner.

De l’argent facilement accessible dans un compte en banque peut exposer à la tentation. Alors oui, mieux vaut l’enfermer dans la brique, sans accès par l’intermédiaire d’une marge de crédit, de préférence. 


Il y a ces gens aussi pour qui il n’y a rien de plus concret que l’immobilier. Ceux-là n’ont pas confiance dans les marchés boursiers. Les seuls produits financiers valables sont pour eux leur maison, la fente sous le matelas et, à la limite, les obligations d’épargne du Québec. Ça peut faire sourire, mais il y a des choix financiers bien pires. 

L’important, après tout, c’est que l’argent ne devienne pas une source de soucis. C’est de dormir tranquille, dans sa maison payée. Ou hypothéquée. 

Retrouvez ici le contenu original
Partager


514-886-3173