Accueil > Découvrez St-Jérome

Découvrez St-Jérome


Saint-Jérôme est une ville de la province du Québec (Canada), le chef-lieu de la municipalité régionale de comté (MRC) de La Rivière-du-Nord dans la région administrative des Laurentides1.

La ville de Saint-Jérôme est créée en 2002 à la suite de la fusion des villes de Saint-Antoine, Bellefeuille, Lafontaine et de l'ancienne ville de Saint-Jérôme.

Elle est à environ 45 km au nord-ouest de Montréal. Ses habitants sont les Jérômiens. Saint-Jérôme se retrouve présentement au 14e rang des villes au Québec pour ce qui est de la population, avec plus de 75 000 habitants. Elle est la plus grande ville de la région des Laurentides pour ce qui est de la population. Ville de services, Saint-Jérôme se trouve à être le siège de plusieurs organismes gouvernementaux pour la région des Laurentides et compte également des institutions d'enseignement supérieur et artistique au centre-ville.

Saint-Jérôme est édifiée au pied de montagnes des Laurentides et traversée par la rivière du Nord.

Toponymie

Deux hypothèses sont avancées quant à l'origine du nom de la ville :

  • la plus répandue est celle selon laquelle la ville porte le nom de saint Jérôme, Jérôme de Stridon, en latin Eusebius Sophronius Hieronymus, surtout connu pour sa traduction de la Bible en latin, la Vulgate. Né en Dalmatie (actuelle Croatie) en 341 et mort à Bethléem en 420, on raconte qu’il apprivoisa un lion qui l’accompagnait ensuite partout où il allait. Considéré comme un père de l'Église par les chrétiens et reconnu docteur de l’Église pour lui avoir donné la Vulgate (première traduction intégrale des Saintes Écritures en latin), saint Jérôme fut souvent représenté tenant la crosse d’un cardinal et accompagné d’un lion. Ces symboles se retrouvent aujourd'hui sur les armoiries officielles de la ville ;
  • l'autre hypothèse évoque un des premiers résidents de la région, mais son histoire est très peu certaine.

Géographie

Dans la MRC : La Rivière-du-Nord.

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?


Histoire


Le territoire où se trouve aujourd'hui la Ville de Saint-Jérôme a été concédé en 1752 par Jacques-Pierre de Taffanel de La Jonquière, marquis de la Jonquière, alors gouverneur de la Nouvelle-France, sous le nom d'Augmentation de la seigneurie des Mille-Îles puis comme la seigneurie de Bellefeuille. Entre le début des années 1760 et le début des années 1840, la seigneurie a appartenu aux familles Dumont, de Lefebvre et de Bellefeuille, résidant à Saint-Eustache, 25 km plus au sud. Ces familles ont concédé des terres à des colons venus principalement de la région nord de Montréal. L'embryon de village portait alors le nom de Dumontville.

Paroisse

Cathédrale de Saint-Jérôme.

La paroisse catholique de Saint-Jérôme de la rivière du Nord a été érigée le par monseigneur Joseph Signay2, archevêque de Québec. La municipalité du village de Saint-Jérôme a vu le jour le par décret du gouverneur Metcalfe3.

Le curé Labelle, (Antoine Labelle ou François-Xavier-Antoine Labelle, selon les sources), grand colonisateur du nord de Montréal, a été responsable de l'administration pastorale de Saint-Jérôme de 1868 jusqu'à son décès, en 1891. Huit ans après son arrivée, il avait réussi l'énorme entreprise de la construction d'un chemin de fer unissant Saint-Jérôme à Montréal.

Statue du curé Labelle.

Antoine Labelle fut curé de Saint-Jérôme pendant 22 ans, du 8 mai 1868 jusqu’à sa mort, à l’âge de 57 ans, survenue le . On l’a surnommé « le roi du Nord, l’apôtre de la colonisation », et il passe dans l’histoire comme un géant de légende.

L’ouverture de routes et l’arrivée d’un chemin de fer devenaient essentielles au développement des petites communautés. Ces voies de communication pour la circulation des biens et des personnes assureraient l’établissement du commerce et de l’industrie.

Le curé Labelle se fit l’ardent promoteur de l’idée d’un chemin de fer vers le Nord dès 1869, mais il ne vit apparaître la première locomotive à Saint-Jérôme qu’en 1876, et cela en partie à cause du besoin en bois de chauffage et de construction de grands centres urbains comme Montréal et Québec. Saint-Jérôme est également retrouvé dans les traditions africaines sur diverses formes. Il est le saint protecteur des femmes persécutées chez les chrétiens de la Côte d'Ivoire.

Secteurs

Saint-Jérôme a été fusionné le lors des réorganisations municipales québécoises. La nouvelle ville de Saint-Jérôme est alors le résultat d'une fusion des anciennes villes de Bellefeuille, Lafontaine, Saint-Jérôme (centre) et Saint-Antoine, lesquelles sont par la suite devenues des secteurs jusqu'à une nouvelle définition des limites de ceux-ci. Au moment de la fusion en 2002, le secteur centre, composé de l'ancienne ville comptait 24 583 résidents, comparativement aux seteurs Bellefeuille 14 066),Saint-Antoine 11 488) et Lafontaine 9 477). En 2017, la population totale de Saint-Jérôme compte 77 334 habitants, faisant de Saint-Jérôme la 14ème plus grande ville au Québec en termes de population.

source wikipedia

Saint-Jérôme, Laurentides


Information sur votre municipalité/région

Santé

Services de garde

Écoles

Activités et attraits

Nouvelles

Transport

Source Centris




Sujet *
Sélectionner le ou les services.




Partager


514-886-3173